Partager

Quelques chiffres

Au niveau international, la Suisse figure parmi les championnes du recyclage.

Actuellement, le pays effectue une collecte séparée et une valorisation matière de près de la moitié des déchets urbains. L’autre moitié fait l’objet d’une valorisation thermique via l’incinération.

DIB

DIB = Ensemble des déchets non inertes et non dangereux générés par les entreprises, industriels, commerçants, artisans et prestataires de services : ferrailles, métaux non ferreux, papiers-cartons, verre, textiles, bois, plastiques, etc.

Les composants des déchets industriels banals peuvent servir pour plusieurs applications :

  • leur utilisation comme combustibles de substitution. Utilisés en remplacement de produits issus du pétrole, ils serviront à alimenter les incinérateurs de cimenterie par exemple.
  • leur extraction et valorisation peut aussi permettre de donner une seconde vie aux matériaux et de les transformer en matière première de haute qualité.
 

Biodéchets

En Suisse, le secteur spécialisé dans le traitement des biodéchets est actif sur tout le territoire.
Au total, 1.26 million de tonnes de biodéchets sont valorisés chaque année dans 368 installations de compostage et de méthanisation, ce qui correspond à une moyenne annuelle de plus de 154 kilos par habitant.

1 tonne de déchets organiques permet de produire 80 kg de biogaz, soit 200 km en camion.

100 habitants produisent 7.5 tonnes de déchets organiques par année. Ces déchets valorisés produisent 600 kg de biogaz, soit un camion pendant 90 heures ou une voiture pendant 14’500 km.

Papier et carton

Pour préserver l’environnement, le recyclage du papier est utile : les écobilans montrent que le papier recyclé (avec une faible proportion de cellulose neuve, maximum 5 %) a un impact environnemental deux fois moins élevé que le papier composé à 80-90 % de cellulose neuve.
Ces calculs ne tiennent pas compte toutefois des dommages causés aux forêts par l’industrie du bois. Si on les inclut, l’impact du papier recyclé serait même trois à quatre fois moindre.

En 2017, le canton de Vaud a collecté 58'000 tonnes de papier / carton, soit 73 kg par habitant.

 

Bois

Les types de bois ont été classés en différentes catégories, avec pour chacune, des filières d'élimination spécifiques. On distingue le bois forestier à l'état naturel, la poussière de ponçage des menuiseries, les meubles vernis ou enduits ainsi que le bois imprégné de produit conservateur et destiné à l'usage extérieur.
Le bois est collecté, trié, et préparé avant de subir un broyage primaire et secondaire, un déferraillage, un criblage et un contrôle qualité.
Les déchets de bois collectés et transformés sont valorisés sous forme de matière ou d'énergie. Le bois permet de produire de la chaleur et de l'électricité d'origine renouvelable.

37% du bois est utilisé pour faire de l’énergie.

Verre

Le verre collecté dans des conteneurs est amené à différents endroits. Environ la moitié part à l’export pour être recyclé à l’étranger dans des usines de verre. Près d’un tiers est traité dans la dernière usine suisse encore en service et transformé en bouteilles neuves.
Le verre restant sert à fabriquer des matériaux de construction et du sable de verre.
Le tri du verre usagé par couleur est essentiel pour le recyclage. Car pour chaque couleur d’origine, on fabrique à nouveau du verre de la même couleur.
En 2017, 303'000 tonnes de verres ont été produites en Suisse avec un taux de recyclage de 94%.
Le canton de Vaud a collecté 36'000 tonnes de verre, soit 45 kg par habitant.

 

PET

Les points de collecte du PET sont partout : dans les gares, au travail, dans les supermarchés.
Au total, la Suisse compte quelque 38 000 conteneurs de ce type, qui permettent la collecte et la valorisation matière de 37 571 tonnes de PET sur les 46 341 tonnes qui sont jetées chaque année en Suisse.
Pourtant, deux bouteilles en plastique sur dix sortent du circuit, car elles atterrissent dans les ordures ou sont abandonnées sur la voie publique.

En 2017, 43'000 tonnes de PET ont été produites en Suisse et le 83% a été recyclé.

Aluminium

Outre la réduction de l’impact écologique, le recyclage de l’aluminium est particulièrement judicieux car il présente deux autres avantages.
Contrairement au papier et au PET, l’aluminium peut être fondu et remoulé sans perte de qualité.
Par ailleurs, la fabrication de cette matière recyclable ne nécessite approximativement que 5 % de l’énergie dépensée pour la production de matériau nouveau.

1 tonne d’emballages en aluminium triée permet de fabriquer 530 trottinettes

En 2017, 10'700 tonnes d'aluminium ont été produites en Suisse, dont le 92% a été recyclé.

 

Électronique

Le nombre d’équipements électriques et électroniques est en constante augmentation, mais leur durée d’utilisation est de plus en plus courte. Ainsi, les déchets électroniques sont à l’échelle mondiale le type de déchets qui croît le plus rapidement.

La Suisse est championne en matière de recyclage des déchets électroniques à l’échelle mondiale : ainsi, en 2014, elle a collecté et valorisé près de 126 000 tonnes d’équipements usagés, ce qui correspond à 15 kilos par personne.

Recyclage - Source OFEV
Recyclage - Source OFEV

Henry Recycling

En Reculan 3
1024 Ecublens
0800 44 22 22

  • TVA : CHE-470.144.706
  • IBAN : CH73 0076 7000 R529 7315 3


Formulaire de contact
itinéraire
Plus de détails

Henry Recycling - En Reculan 3 - 1024 Ecublens - 0800 44 22 22 - email

WebForgeDesign par inforweb